Instants partage d’expertise

De temps à autre, j'interviens pour délivrer de la valeur digitale à une audience professionnelle, et c'est chouette (j'ai même pas 30 ans, qu'est-ce que ce sera à 40 ? C'est trop cool et hyper formateur - Michelle & Oprah vibes - pharaonnes inspirantes des temps modernes)

Dit avec des mots simples, ta raison d’être correspond à ta voie.

Le concept d’Ikigaï provient de l’île d’Okinawa (Japon).  En Occident, sa définition concerne plus souvent le domaine professionnel.

Pour résumer l’Ikigaï en une question : “Quelle activité peut me permettre d’exprimer tout mon talent, au service d’une mission qui me tient à cœur, et qui me permet de gagner suffisamment d’argent pour vivre comme j’en ai envie ?

Première conférence pour Ilaria que je suis vraiment ravie de faire parce que j’ai atteins le mien. A ton tour ! Viens au soleil on est bien (cf. la caverne de Platon)

C’était un événement hyper cool durant lequel j’ai pu réaliser 2 conférences sur la thématique du e-commerce (l’autre est à retrouver en dessous), en format flash + questions devant des dizaines de personne.

Un bon exercice pour l’avenir, franchement des bons retours et à refaire. Tu peux consulter le replay disponible juste en dessous si tu le souhaites.

Pas grand chose à ajouter par rapport à ce que j’ai dis précédemment. Franchement très bonne expérience à revivre, et vraiment belle énergie dans la salle propre au monde parallèle de l’entrepreneuriat (monde du Faire – l’énergie est cool pour une première présentation dans de telles circonstances pour Google).

Pour visionner le replay, c’est juste en dessous.

Ca c’était une de mes premières conférences pour Pôle Emploi et pareil, bonnes vibes, expérience cool vraiment, sur la connaissance de soi.

D’ailleurs le post que Sarah a partagé est top parce que sur la capture  tu as tous les outils pour apprendre à te connaître (team ENFP pour le MBTI pour ma part, par exemple)

Pas de lien à visionner mais vous pouvez suivre le post ici.

Cette interview est cool, c’est la 2ème que j’ai faite, cette fois-ci retranscrite à l’écrit et j’ai pu (entre autres) , expliquer ma vision du métier de formateur pour adultes (profils entrepreneurs majoritairement). A laquelle je rajouterais aujourd’hui ceci : on est freelance, consultant, formateur et tout ça dans un package qui me correspond bien. L’énergie ne ment jamais et il n’y a que ça qui m’importe vraiment.

Et Webmarketing, WordPress & Analytics parce que je suis multipotentielle, et que ma mentalité est anglo-saxonne : nos profils sont aussi très utiles. Je suis solopreneure de base, ces compétences je les ai développé, je vois pas pourquoi je devrais choisir aujourd’hui, voilà tout. Et mes apprenants sont contents, c’est le principal.

Pour la lire, rendez-vous juste en dessous.

Ohlala, ça c’était aussi trop cool pour la padawan que je suis et j’ai même réussi pendant mon intervention (une en particulier dans cette riche discussion) à impressionner mes collaborateurs du jour, qui sont juste des pointures dans leurs domaines.

Perso, mes parents viennent de Guadeloupe, et l’Afrique, terre initiale de mes ancêtres lointains et heureux (berceau de l’humanité), représente un terrain de jeu sans limites pour l’avenir (en parallèle, je vais continuer à rester digital nomad pour continuer d’explorer l’entièreté de ce monde.

Pourquoi s’arrêter à des territoires quand on a la globalité à disposition ? Je suis obligée de prendre les choses du bon côté car j’ai entendu et vu tellement de choses pendant les élections que je prépare tranquillement ma sortie. Trop de discours contradictoires inutiles – même si je suis née à Saint-Germain-En-Laye et que j’ai passé les 3/4 de ma vie à Auvers-sur-Oise (cœur sur ma commune d’artistes). Un beau 3/4 que je me construis ailleurs (mais vive le digital nomadisme, sérieux !). Les identitaires me font flipper, ils sont très irrationnels et ils appellent au sang, à la guerre civile. C’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde, voilà, voilà. Je ne serais pas un dommage collatéral de la haine, et je suis une target, j’ai la flemme, je préfère ma vie ouiii ^^).

Bref, l’écosystème de startup 100% Afrique est bien développé et ils réalisent de belles choses, du coup nous on s’adressait à un public français et on discutait des pistes pour aller toujours plus loin. Franchement, un de mes meilleurs souvenirs d’entrepreneuriat.

Avec Valentine, ma super binôme pour coordonner le Makesense Sprint. Ici la mission est simple : savoir très vite en tant qu’entrepreneur(e) à impact si son idée est viable.

Mission réussie pour les accompagnées. C’était fun, cool et à refaire aussi tantôt !

Alors, ce mastermind était l’un d’une série qualitative pour African Sima, une start-up Suisse dont la mission est de permettre à quiconque le souhaite de « parcourir les commerces et événements de la communauté afro-descendante ».

Avec Fatou, fondatrice et coach & moi-même (c’était marrant la mention « CEO » en clin d’oeil à l’époque de LinkedIn où beaucoup l’étaient sans l’être ^^),, on a échangé à tour de rôle dans un coaching 1:1 hyper peace. Franchement, c’était une bonne expérience. Parmi mes premières en live ! Un beau souvenir.

Ce webinaire est intéressant parce que c’est la première fois que j’organisais de A à Z un événement de ce type en ligne (on en a organisé d’autres par la suite).

Et la promesse était simple : tous les mois, aborder en invitant des experts du réseau pour délivrer une valeur digitale, mais pas en mode classique « webinaire standard pour te vendre un truc ».

D’ailleurs on aurait pu appeler ça un live avec du recul, mais bon, ça c’est pour l’anecdote.

Oh Steffy, une de mes meilleures rencontres entrepreneuriales.

Alors Steffy, elle est parti en Australie puis en Angleterre pour travailler dans une boîte tech. En parallèle elle a fondé Black Connexion (parce qu’en Angleterre, tranquille, y a pas de chichi à ce sujet, et c’est très sain).

Et, on a sympathisé de fou dans le cadre du salon (coeur coeur, quelles vibes incroyables), alors elle m’a interviewé. Bon le coco a tout décalé mais franchement, trop bonne discussion.

Ce n’est plus dispo (il y a eu une édition 2022 entre temps), mais franchement merci à elle pour cette première expérience tellement enrichissante.

Mon premier podcast.

Omg. J’étais une nouvelle née dans l’entrepreneuriat (là je suis passé au stade bébé), et voilà qu’on me tend un micro pour discuter réseaux sociaux pendant plus d’une heure.

Comme mes pensées sont en arborescence, on a pas que discuté des réseaux sociaux. Mais ça a enrichi le sujet et trop cool comme expérience.

Pour l’écouter ça se passe juste en dessous.

Ma toute première conférence en physique entre deux confinements.

Franchement très belle expérience, un collectif vraiment chouette de freelance de tout horizon et un grand merci à Coworkees d’avoir organisé tout ça.

Ah Lion. Quel beau souvenir. Pour le coup c’est pas une intervention en tant que telle mais un article que j’avais écrit pour mettre en avant – à ma petite échelle – le concept. C’était un de mes premiers en 2019, pas parfait certes, mais plein d’enseignements qui me servent encore aujourd’hui. C’était vraiment cool !

Un bel effort d’équipe à 4 autour du déploiement d’un projet d’app en école. Les pitcheurs du moment : Adrien et moi-même.

On était arrivé en 3ème position, un bel effort collectif dans ce marathon très intense mais aussi très formateur.

Colis Terroir était un concept qu’on a conçu en équipe de 4 pour recevoir des colis qui mettait en valeur  les spécialités d’une région tous les mois.

On avait développé un MVP vraiment cool en licence, et même si c’était dans le cadre d’une semaine dédiée « entrepreneuriat », je trouve, en tout cas me concernant, que tout a commencé avec ça & Hubstart en parallèle.