Online reputation : fondations et composantes 💡

Online reputation : fondations et composantes 💡

Previously on my channel : un back to basics issu de mon mĂ©moire de fin d’études. Encore. Eh oui, je ne l’ai pas Ă©cris pour rien et il est vraiment intĂ©ressant comme exercice de transposer ça en article. Personnal training you know. Du coup, aujourd’hui on va rĂ©pondre aux questions suivantes : Quelles sont les fondations de l’Ă©-reputation ? Ses composantes ? Quel est son environnement ?

Espaces propres, espaces tiers, espaces propres sur plateformes tierces 📌

Chaque entreprise souhaitant se constituer une excellente e-rĂ©putation devra dĂ©finir deux Ă©lĂ©ments : son positionnement gĂ©nĂ©ral, dont elle adaptera les caractĂ©ristiques sous-jacentes aux tendances du marchĂ©/consom’acteurs. Ensuite viendra ce qui lui permet d’établir ses besoins en termes de ressources. A partir de ce premier Ă©lĂ©ment, nous pouvons dĂ©limiter le champ d’actions dĂ©diĂ© de l’e-rĂ©putation. RĂ©putation

Quel est l’intĂ©rĂȘt de cette dĂ©marche ? Une fois la notion de rĂ©putation en ligne dĂ©finie, il convient de s’intĂ©resser Ă  son champ d’action. Concernant l’environnement numĂ©rique, il se dĂ©compose en 3 typologies d’espaces :

● Les Espaces propres : correspondent aux plateformes numĂ©riques, mĂ©dias crĂ©Ă©s de toute piĂšce et contrĂŽlĂ©s par l’entreprise. Dans ces espaces, prenant la forme de blogs dĂ©diĂ©s, sites vitrines et rĂ©seaux sociaux, l’entreprise maĂźtrise son image auprĂšs de la/des communautĂ©(s) qu’elle cible.

● Les Espaces tiers : correspondant aux e-plateformes sur lesquelles les utilisateurs ont le pouvoir. Il leur est dĂ©sormais possible d’Ă©changer et d’Ă©mettre un/des jugement(s) sur lesquel(s) l’entreprise ne peut intervenir, ni mettre en place une action correctrice (forums privĂ©s entre consommateurs par exemple)

● Les Espaces propres sur plateformes tierces : s’appliquent aux rĂ©seaux sociaux sur lesquels les entreprises peuvent intervenir et donc influencer l’avis des utilisateurs avec lesquels elles entrent en discussion. RĂ©putation
 
L’entreprise ne communiquera pas de la mĂȘme façon sur ces diffĂ©rents espaces et la communication sur ses espaces propres. Une stratĂ©gie sera maĂźtrisĂ©e selon les valeurs qu’elle souhaite vĂ©hiculer auprĂšs du consommateur. Mais attention Ă  la cohĂ©rence entre les dires et les actes, car ce mĂȘme consommateur sera en mesure de s’exprimer. Un litige qu’elle pourra rĂ©soudre en entrant en contact sur des terrains intermĂ©diaires et neutres : les espaces propres sur plateformes tierces. RĂ©putation

Alors, quid de l’environnement de la e-rĂ©putation? RĂ©putation

Un environnement informationnel complexifiĂ© 🌊

Les entreprises doivent tenir compte d’un certain nombre facteurs internes, Ă  savoir ceux qui sont totalement sous contrĂŽle.  La qualitĂ© de leurs produits, leurs services Ă  la clientĂšle en ligne et la façon dont elles communiquent en font parti. Un Ă©lĂ©ment important Ă  prendre en compte : l’environnement informationnel qui a mutĂ© avec l’apparition du digital 👇

                     Source : Rouaud, P. et Barriol, F. (2014)

Comme le dĂ©montre le graphique ci-dessus, l’e-rĂ©putation est une adaptation nĂ©cessaire face Ă  une “complexification de l’environnement informationnel”. La prise en compte de tous les environnements est essentielle. reputation

Ainsi, aux typologies de rĂ©putation dits “traditionnels” s’ajoutent les enjeux de l’entreprise (communication officielle) face aux MĂ©dias (TV, Radio, Presse Ă©crite) impactant le colportage/rumeur (bouche-Ă -oreille) sur les 3 typologies d’espaces prĂ©cĂ©demment identifiĂ©es. Cela relĂšve de l’e-expĂ©rience et la sociabilitĂ© auxquelles les entreprises doivent s’adapter en raison d’un dĂ©veloppement rapide d’un environnement numĂ©rique de plus en plus performant. reputation

Cette complexification place la rĂ©putation en ligne au cƓur de toutes les stratĂ©gies de l’entreprise qui se doit ĂȘtre pragmatique et vĂ©ritablement incarner les messages qu’elle dĂ©livre, car, Ă  une Ăšre oĂč tout est vĂ©rifiable, l’authenticitĂ© semble constituer l’un des meilleurs remparts permettant d’assurer sa « e-position ». RĂ©putation

Les enjeux de la mise en place d’une stratĂ©gie e-rĂ©putationnelle sont triples. D’une part, elle constitue la clĂ© de voĂ»te de sa rĂ©ussite sur l’ensemble des espaces d’expression identifiĂ©s. Ensuite, cela donne une direction Ă  l’entreprise, un message fort. Ce dont elle peut se servir pour en parallĂšle amĂ©liorer sa relation en interne en fĂ©dĂ©rant autour de son Why. Enfin, elle sera en mesure d’optimiser ses postes de dĂ©penses. Ce, grĂące Ă  des campagnes menĂ©es une dĂ©marche ROIste avant de les investir ailleurs. Par exemple, dans l’achat de meilleures ressources matĂ©rielles et logicielles ou encore le recrutement de profil, ce qui lui permettra de conquĂ©rir et rallier toujours plus d’internautes et de les fĂ©dĂ©rer (communautĂ©s). reputation

Conclusion reputation

Cette premiĂšre piĂšce de la composante de la notion complexe, contemporaine et essentielle de rĂ©putation en ligne nous indique la nĂ©cessitĂ© d’opĂ©rer une Ă©tude de marchĂ© chiffrĂ©e pour un marchĂ© mondial en augmentation continue. reputation

En effet, Internet a donnĂ© la possibilitĂ© aux consommateurs de devenir acteurs. Comment ? En facilitant, en parallĂšle le partage et l’échange de leur satisfaction. Mais aussi le mĂ©contentement et la possibilitĂ© d’entrer en contact avec l’entreprise. D’autre part, elle contribue Ă  l’activitĂ© et Ă  la pĂ©rennitĂ© de l’entreprise, si celle-ci prend conscience de son potentiel et de celui “ des nouveaux canaux de commercialisation” (2016), en ayant un ROI (Retour Sur Investissement) optimal.

Alors qu’en est-il du marchĂ© rĂ©el du management de la rĂ©putation en ligne ? Quelles perspectives offre-t-il ? RĂ©ponse dans le prochain article. reputation

En attendant

Digitalement votre, reputation

Angéline reputation

Angeline_Poitout

Related posts
Leave a reply