E-réputation et succès d’une startup — Point de vue User part. 1

E-réputation et succès d’une startup — Point de vue User part. 1

Wilkommen, bienvenue, welcome pour la première partie de la synthèse quantitative du questionnaire créée dans le cadre de mon mémoire de fin d’études sur corrélation entre e-réputation et succès d’une entreprise (start-up), mais cette fois-ci côté user. Pourquoi cette étude en plus des interviews réalisées ? Les consommateurs sont passés de passifs à acteurs de premier plan sur la réputation en ligne d’une start-up avec l’apparition du digital. Ce que ce questionnaire, distribué sur plusieurs plateformes tierces, mesure et les réponses collectées permettent de dégager ces tendances 👇

Parlons peu, parlons habitudes 

Les infos-clés de cette première partie à retenir (sur la base de 4 questions), sont assez révélatrices sur les habitudes des utilisateurs concernant les réseaux sociaux :

91% des participants s’y connectent plus d’une fois par jour

49.6% y passent entre 2 à 4 heures

. Les plus consultés sont, par ordre de préférence : Instagram (pour 210 participants soit 82℅ des sondés), YouTube (pour 153 participants soit 59,8℅ des sondés), et Facebook (pour 139 participants soit 54,3℅ des sondés). En sachant pour cette proposition-ci qu’il s’agissait d’un à choix multiples dont les résultats sont à retrouver en fin d’étude.

76,7℅ consultent les contenus sur Smartphone.

Cette première partie nous permet de constater combien les réseaux sociaux ont pris une place prépondérante dans le quotidien des utilisateurs. Naviguant entre différentes plateformes à raison de plusieurs heures par jour, sur smartphone principalement, leur attention est particulièrement volatile. Un paramètre important à prendre en compte pour toute start-up dans l’élaboration de sa stratégie digitale omni-canale afin de réellement capter leur attention en utilisant tous les outils mis à sa disposition : stories IGTV & Facebook (vidéos verticales), vidéos (format standard : courtes, , dynamiques, avec sous-titres, dotées d’une accroche captivante et faisant appel aux émotions, sur modèle Konbini, Brut & co), images, liens hypertextes menant à des articles (mi-contenus produits par l’entreprise mi-produits par des sources externes), podcasts… Autres formats phares observés par Webmarketing.com : la web-série, le live, le tutoriel, le teasing et le storytelling.

Tout est affaire de perception 

Deuxième partie du questionnaire : on entre dans le vif du sujet avec leur perception de la e-reputation des start-up. Quels sont les stats à retenir ? Réponse en chiffres-clés 👇 startup

76,6% des répondants suivent des comptes de start-ups pour 3 raisons principales : 

1. Parce qu’ils apprécient la communication de l’entreprise (79,9% soit 149 répondants), 

2. Pour suivre son actualité (51,8% soit 103 répondants) 

3. Par curiosité (41,2% soit 89 répondants).

46,1℅ déclarent vérifier systématiquement les avis sur une start-up avant de s’y rendre ou d’effectuer un achat. En parallèle, 38,3℅ le vérifient assez souvent. startup

. Les recommandations de l’entourage restent la source d’information la plus fiable ! Online et offline : même tendance sur ce point ! startup

. Les réseaux sociaux sont le moyen préférés des users pour se faire une idée d’une start-up : 88,3%, soit 226 sondés ! Suivent le site de l’entreprise (56.6% soit 146 des sondés), et enfin, Google My Business (avis sur le moteur de recherche le plus connu/utilisé du monde), qui sert de base à 42.2% des répondants (soit 108). startup

=> Le questionnaire ouvert révèle la tendance suivante : lorsqu’un utilisateur se renseigne sur votre entreprise, il passe en moyenne par 2 biais parmi les 3 moyens précédemment cités ! startup

.48% publient rarement des avis et quand ils le font, sont soit très satisfaits (43%) soit satisfaits (30,6%). Attention cependant, 15.6% des sondés publient lorsqu’ils sont mécontents, et il est bien connu que les clients insatisfaits font beaucoup plus de bruit que les satisfaits ! Par conséquent, en plus de publier, ils en parleront en moyenne à 10 personnes autour d’eux en offline contre 2 pour les satisfaits. La solution : toujours donner une réponse et inviter rapidement le concerné à vous envoyer un message privé instantané. Désamorçage garanti. startup

. Les start-ups influent à 98% sur la bonne compréhension de leur univers ! Rendez-vous sur mon précédent article pour revoir toutes les bonnes pratiques d’expertes pour vous rendre inoubliable ! Car 86,3% des personnes ayant répondu comprennent mieux votre univers à un degré majoritairement élevé (61.5%) si vous délivrez votre message avec transparence, authenticité et humanité.

En conclusion

En clair, les start-ups ont toujours en partie la main-mise sur le message qu’elles souhaitent délivrer, permettant ainsi d’orienter l’user dans sa perception. Adopter une communication dite “customer-centric” (axée consommateur) et omni-canale (en n’oubliant pas de joindre le virtuel au réel) permet de prendre les devants sur ce qu’il se dit sur sa marque et de désamorcer plus facilement les crises potentielles.

Pourquoi ces stats sont-elles à prendre en compte? L’échantillon constitué concerne principalement la tranche d’âge 18–34 ans (87,5%) à répartition mixte (53,5% de femmes et 46,5% d’hommes). Concernant la taille de l’échantillon, je me suis basée sur 500 en termes de population. Je l’avoue, je souhaitais vraiment atteindre les 476 pour avoir les 1% de marges d’erreurs. Mais, il s’avère qu’à 256 nous sommes à 5% de marge d’erreur pour un niveau de confiance proche des 99%. Pas mal donc, en termes de fiabilité, non?
B
Besoin de soutien pour mettre en place votre stratégie digitale ? Rendez-vous ici 🚀

Merci pour votre lecture et que la force digitale soit avec vous. Bonne semaine ! startup

Angéline

Angeline_Poitout

Related posts
Leave a reply