';

10 erreurs à éviter dans votre communication Social Media

Il est facile de faire des erreurs dans le monde digital, et le plus important est d’en tirer des leçons. En ce qui concerne les réseaux  sociaux et le marketing digital en général, il existe beaucoup de pièges à éviter. En évitant certaines de ces erreurs, vous gagnerez du temps, d’autres de l’argent et d’autres préserveront votre marque d’éventuels dommages permanents.

10 choses observées à éviter dans votre communication Social Media

     

1. N’oubliez pas pourquoi les gens sont sur les réseaux sociaux

Les gens vont sur Internet pour deux raisons : pour résoudre leurs problèmes ou pour se divertir.

Vous qui êtes dans une optique de vente devez garder en tête ceci : vous devez d’abord gagner la confiance de votre public avant de pouvoir lui vendre sans le rebuter. Vous pouvez anticiper leurs problèmes, mais essayez de le faire de manière ludique, interactive et storytellée.

L’enseignement à retenir : Ne vous lancez surtout pas dans la vente à tout bout de champ ! Pour reprendre les propos de Simon Sinek : « Les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent POURQUOI vous le faites ».

2. Ne vous lancez pas sans stratégie

Lorsque vous créez un bon contenu, vous pouvez vous concentrer sur celui-ci plutôt que sur l’objectif qu’il doit atteindre.

Vous devez créer du contenu de qualité, mais vous devez aussi penser à la manière dont il fait passer vos cibles à l’étape suivante du parcours de vente de l’acheteur.

C’est tout un art de créer un contenu utile qui renforce l’intérêt de votre public pour votre marque et ne le rebute pas. Vous ne savez pas par où commencer, ou souhaitez obtenir un diagnostic de votre activité ? Pourquoi ne pas faire appel à un regard extérieur ?

3. N’ayez pas trop d’étapes dans votre processus de vente

L’entonnoir de vente signifie que vous devez attirer et intéresser votre public grâce à un marketing astucieux avant de le conduire à une décision et, finalement, à une action. Cela ne signifie pas que vous devez avoir quatre étapes distinctes à chaque fois. Vous pouvez être en mesure d’attirer et d’intéresser dans le même message – ou d’intéresser les gens tout en leur donnant des informations. Chaque étape que la personne doit franchir lui donne une chance de sortir entièrement de votre tunnel de vente.

4. Tout est dans la répétition

Vous ne parviendrez pas à convertir vos clients aussi bien que vous le pourriez si vous leur envoyez immédiatement un message de vente. Il faut parfois plusieurs impressions avant qu’un membre du public ne devienne un client. Le fait de lui asséner tout de suite un message de vente agressif peut le rebuter. Appuyez vous sur ce qui se fait dans le monde de la publicité : la répétition est la clé.

5. N’oubliez pas de faire des essais

Trouver ce qui fonctionne pour vous et votre client est une question de tests. Parfois les choses fonctionnent, parfois non – mais vous devez toujours tester pour voir ce qui fonctionne. Plus important encore, vous devez voir ce qui ne fonctionne pas, afin de ne pas poursuivre et reportez toute votre énergie sur ce qui a fait ses preuves.

6. N’oubliez pas d’analyser

Lorsque les choses ne fonctionnent pas, nous avons tendance à abandonner pour essayer quelque chose de nouveau qui pourrait fonctionner ou nous revenons à quelque chose qui a fonctionné dans le passé. Le problème dans cette réalité : ne pas avoir pris le temps d’examiner pourquoi quelque chose n’a pas fonctionné.

Pourquoi ? Lorsque vous analysez, en examinant vos statistiques, vous savez POURQUOI telle ou telle chose fonctionne ou pas et ainsi, êtes en mesure d’élaborer une stratégie future plus solide.

7. Ne changez pas de stratégie au mauvais moment

Lorsque quelque chose ne fonctionne pas, vous devez modifier votre stratégie. Vous devez vous assurer que vous changez de stratégie au bon moment, en fonction de votre produit, service ou client.

Certains tunnels mettent plus de temps à produire des résultats, surtout s’il s’agit d’un achat ou d’un engagement important pour le consommateur. Abandonner une campagne trop tôt peut s’avérer être une perte de temps, d’argent ou d’efforts. D’autre part, attendre une campagne qui ne donnera jamais de résultats est également une perte de temps et d’efforts. Vous devriez essayer d’attendre au moins aussi longtemps qu’il le faut pour générer des données utiles, afin de pouvoir déterminer avec précision pourquoi la campagne n’a pas fonctionné.

8. Ne mettez pas tout vos oeufs dans le même panier

Il peut être tentant de n’utiliser qu’une seule plateforme de réseaux sociaux.

Avec plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs, il s’agit souvent de Facebook.

Cependant, si vous faites du B2B, nous avons constaté que l’utilisation de LinkedIn peut être beaucoup plus utile. Si les membres de votre groupe démographique sont de grands utilisateurs de Twitter, c’est un atout à exploiter. Par ailleurs, ce n’est pas parce que Facebook a un réseau d’audience qui utilise Instagram que vous devez l’utiliser. Le contenu d’Instagram doit être différent de celui que vous diffusez sur Facebook. Si vous ne mettez pas en place une campagne Instagram distincte, il est peu probable que cela fonctionne pour vous. Tout ce que cela fera, c’est coûter plus cher à cause des impressions et produire des statistiques erronées.

9. Ne diffusez pas le mauvais contenu

Il existe de nombreuses façons de diffuser le mauvais contenu sans le vouloir. Vous pouvez diffuser trop de contenu et spammer votre public, trop peu et il vous oubliera – ou même diffuser du contenu qui est excellent mais qui ne soutient pas en fin de compte la marque ou le message de vente que vous voulez faire passer. En fin de compte, c’est le public qui vous dira si vous diffusez le bon contenu, en fonction de la façon dont il y réagit. Répondez-leur et proposez un contenu auquel ils réagiront bien – et vous apprendrez rapidement ce qui fonctionne… ou non.

10. N’oubliez pas vos objectifs à long terme

Rappelez vous toujours quels sont vos objectifs à long terme et assurez-vous de travailler dans ce sens. Il se peut que vous ayez besoin de développer la notoriété de votre marque avant de commencer à voir des conversions. Déterminez vos objectifs à long terme et décomposez-les en étapes mensuelles, hebdomadaires et même quotidiennes, afin de pouvoir suivre votre stratégie planifiée plutôt que de paniquer à court terme et abandonner.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous constaté d’autres erreurs que vous avez réussi à corriger ? N’hésitez pas à le/les transmettre en commentaire #transmission

Digitalement votre,

Angéline

 

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIN
Share
Leave a reply